Face à l’urgence climatique, les engagements pris par les États du monde entier à la COP21 sont dramatiquement insuffisants.

La bonne nouvelle, c’est que chaque élu·e local·e, chaque citoyenne et chaque citoyen peut s’emparer de ce problème, apporter des solutions efficaces, réplicables et faciles à mettre en œuvre au niveau de son territoire. En effet, selon le dernier rapport du GIEC, 50% à 70 % des leviers d’action contre le dérèglement climatique se situent au
niveau local. De nombreuses solutions existent, elles doivent être mises en œuvre le plus rapidement possible et par le plus grand nombre !

Ces initiatives qui sont pour le moment des alternatives au système doivent devenir la norme. Elles permettent non seulement de réduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre, mais également de créer de l’emploi et de construire une société plus humaine, plus juste et plus solidaire. Plus que toutes les élections municipales précédentes, les élections municipales de 2020 seront décisives sur le plan climatique. Les personnes qui seront élues auront la responsabilité d’assumer un mandat local sur la période 2020-2025 qui est, suivant le dernier rapport du GIEC, la fenêtre de temps restante pour mettre en place des mesures qui permettraient de maintenir le
dérèglement climatique en dessous de la barre des +1,5°C de réchauffement par rapport à l’ère pré-industrielle.

Seconde bonne nouvelle : la campagne Alternatives Territoriales Avignon s’est emparée d’outils existants au niveau national, pour exiger des candidat.es de les instaurer au niveau local ! C’est pourquoi Alternatib’Avignon organise en collaboration avec plusieurs collectifs et associations un événement citoyen : 

Affaire à suivre avec le Pacte pour la Transition, le PCAET, et la Convention Citoyenne pour le Climat. 

 

Newsletter

Pour être tenu au courant, laissez-nous votre adresse email !